L’un des leviers d’une impression réussie demeure le choix du papier. Entre flyers, dépliants, prospectus…, le papier est un vecteur de réussite d’une campagne de communication. Il existe plusieurs types de papiers qui s’utilisent de différentes manières en imprimerie. L’impression sur du papier a ses règles et ses spécificités. La première des règles consiste à appréhender les différents papiers afin d’optimiser le rendu de vos documents. Voici les types de papiers d’impression disponible sur le marché.

Le papier couché

Il s’agit d’un papier haut de gamme qui offre une grande capacité d’imprimabilité. Sa couche de réception est faite en craie ou en kaolin avec l’avantage qu’il y aura moins de bavures d’encre, car l’absorption est parfaite. Ce papier est très souvent utilisé pour les catalogues, dépliants, flyers, magazines, encyclopédie… et les éditions de luxe et/ou d’art. Comme papier couché, vous aurez :
 Le papier couché satiné
 Le papier couché mât
 Le papier couché brillant
Le papier Offset
Ce papier est fait pour assurer des impressions offset. Il s’agit d’un papier non couché avec une surface en amidon de talc ou de kaolin. L’aspect est bien soigné avec une certaine résistance et une qualité d’impression impeccable. L’absorption de l’encre est moins considérable sur ce papier. De plus, ce papier est très sollicité pour l’impression des livres, catalogues, brochures…et dictionnaires. Le papier Offset peut aussi être satiné ou calandré pour une impression quadrichromie.

Le papier bouffant

Il s’agit également d’un papier non couché, mais présentant une surface rugueuse. Le papier bouffant n’a pas subi un traitement rigoureux et est utilisé en édition. Il peut s’agir des livres imprimés en typographie et bien d’autres travaux d’édition.
Le papier autocopiant
Ce papier est de qualité supérieure. Il s’agit d’une technologie destinée à un usage restreint. On l’utilise pour des documents en liasse, notamment les factures, carnet de bons de commande… ainsi qu’en impression numérique.

Le papier rigide

Ce type de papier offre une plus grande rigidité, avec cependant, une grande souplesse au toucher. Le papier rigide est plus résistant, car disposant d’un grammage plus important. Comme papier rigide, vous aurez :
 Le papier bristol (il est à usage polyvalent, car vous pouvez l’utiliser aussi bien pour l’écrit que pour l’impression) ;
 Le papier Kraft (il est utilisé pour la fabrication des emballages) ;
 Le carton (pour fabriquer des emballages en boîte)

Les papiers de création

Ces papiers sont faits pour personnaliser vos imprimés. Il s’agit des papiers à textures qui offrent des effets bien différents. Il en existe de plusieurs natures, notamment : toile, vélin, vergé, métallique, translucide, cuir, velours, écaillé et bien plus encore.

Le papier REH

Ce papier n’est pas sensible à l’humidité. Il est utilisé pour l’impression des étiquettes de produits humides, notamment des boissons et autres produits de conserves.
Ces différents modèles de papiers d’impression sont utilisés différemment. Vous pouvez à chaque fois demander conseil auprès d’un professionnel pour vous indiquer le papier le plus adapté à vos besoins. Ces papiers sont généralement certifiés PEFCTM et/ou FSC. Il est donc important de faire appel à un professionnel qui utilisera des papiers de qualité pour imprimer vos supports de communication.

0